Brésil 2014: la presse néerlandaise dans la douleur

Entre regrets et remerciements retrouvez les réactions des médias hollandais après l'élimination aux tirs au but des Orange, lors de la demi-finale face à l'Argentine.

10 juil. 2014, 12:55
La presse néerlandaise du jour évoque les tirs au but manqués contre l'Argentine.

"Cela fait mal", "le rêve est terminé", "Merci"... Les médias néerlandais ont regretté jeudi l'élimination aux tirs au but des Oranje par l'Argentine en demi-finale de la Coupe du monde mais remercient l'équipe nationale pour son parcours au Brésil.

"Cela fait mal", titre en Une le quotidien populaire Algemeen Dagblad (AD) sur une photo du gardien Jasper Cillessen, impuissant lors de la séance de tirs au but. "Les penalties sont cette fois mortels pour les Pays-Bas", écrit l'AD, rappelant que c'est justement les penalties qui avaient permis aux Pays-Bas de se qualifier pour la demi-finale, après un 0-0 contre le Costa Rica en quart de finale.

Lors de ce "jeu d'échec sur gazon", les joueurs n'ont pas pris suffisamment de risques, le rythme était trop lent et les opportunités rares", avait expliqué l'AD sur son site internet. Alors que les Néerlandais n'ont pas réussi "à lancer" Robin van Persie et Arjen Robben, du côté de l'Argentine, Lionel Messi "ne ressemblait pas au quatrième meilleur joueur du monde", avait également lâché l'AD.

Certains étaient néanmoins soulagés de ne pas devoir affronter l'Allemagne en finale dimanche, après que celle-ci a inscrit sept buts lors de sa demi-finale contre le Brésil (7-1). Après le match, un commentateur a ainsi assuré sur la NOS qu'il était "peut-être préférable que nous n'affrontions pas l'Allemagne"...

Si tous les quotidiens ont souligné la douleur d'avoir perdu aux tirs au buts, ils ont tenu à remercier leur équipe de l'exploit accompli. "Nos félicitations pour un magnifique tournoi", "Aucun regret à avoir", "Merci", écrivent-ils.

Le Trouw, un quotidien protestant, remercie lui Louis van Gaal, le coach néerlandais: "Lors des dernières semaines au Brésil, on a accompli bien plus que ce qu'on aurait pu espérer avant la compétition, surtout grâce à Van Gaal qui a su, sans aucun doute, tirer le meilleur de cette équipe talentueuse".

La douleur de la défaite est néanmoins forte. L'autre quotidien populaire De Telegraaf titre simplement "les Oranje en larmes" et "le rêve est terminé", plaçant en Une de son édition papier, comme sur son site internet, une photo du gardien argentin Sergio Romero stoppant le premier tir au but néerlandais de Ron Vlaar.

"Le rêve de tout un pays a été écrasé", assure De Telegraaf, affirmant néanmoins que le onze néerlandais avait été "le meilleur" lors de la rencontre contre l'Argentine. Le NRC.Next souligne, lui, que le pays s'est réveillé avec "une gueule de bois Oranje": "fini les prédictions de résultats, fini les discussions à la machine à café".

"Les Pays-Bas peuvent être satisfaits de cette coupe du monde", écrit également le NRC, rappelant notamment la revanche des Néerlandais contre l'Espagne lors de leur premier match au Brésil et leur victoire 5-1. "Ce n'était pas tout le temps bon" mais Van Gaal "a tiré le maximum d'une équipe composée d'un mélange de vieux routiniers et de forces jeunes", assure également le journaliste.

Le Une du journal NRC ne respire pas la joie: