Bolchoï: les agresseurs du directeur arrêtés

Le directeur du Bolchoï avait été aspergé d'acide en janvier, trois suspects ont été interpellés ce mardi.

05 mars 2013, 18:10

Trois personnes ont été interpellées dans le cadre de l'enquête sur l'attaque à l'acide en janvier contre le directeur artistique du théâtre Bolchoï Sergueï Filine, a annoncé mardi le ministère russe de l'Intérieur. Un soliste du ballet figure parmi ces trois personnes.

Il s'agit du danseur Pavel Dmitritchenko, de l'agresseur présumé Iouri Zaroutski et d'un chauffeur appréhendé dans la matinée, a précisé le service de presse du ministère, selon les agences russes.

Plus tôt dans la journée, un premier suspect avait été arrêté. Plusieurs sources ont alors affirmé qu'il s'agissait de l'auteur du crime.

Pas un membre du Bolchoï

Si la police est restée évasive à la suite de la première arrestation, la porte-parole de l'opéra du Bolchoï, Katerina Novikova, a de son côté affirmé qu'il s'agissait de l'auteur de l'attaque contre M. Filine. "Les enquêteurs m'ont confirmé qu'ils avaient interpellé l'auteur du crime", a-t-elle déclaré à l'agence de presse Ria Novosti.

"Il ne s'agit pas d'un membre de la troupe du théâtre du Bolchoï", a ajouté une source au sein des forces de l'ordre, citée par l'agence de presse Interfax, affirmant également que le suspect interrogé était l'auteur de l'attaque au vitriol.

Une autre source au sein des forces de l'ordre a cependant parlé de lui à l'agence de presse officielle Itar-Tass comme étant en fait un "intermédiaire entre le commanditaire et l'exécutant".

Rivalités dans les coulisses

Sergueï Filine, nommé en 2011 au poste de directeur artistique du ballet du Bolchoï, avait été agressé au vitriol par un inconnu, le 17 janvier. Il avait immédiatement lié l'attaque à son activité professionnelle, une piste également privilégiée par la police.

Dans une interview accordée à la presse, cet ex-danseur âgé de 42 ans avait même déclaré être "absolument certain" de l'identité de son agresseur, sans en dire davantage. Les collègues de M. Filine ont évoqué de vives rivalités dans les coulisses et autour de l'opéra le plus prestigieux de Russie.

Le directeur du Bolchoï, Anatoli Iksanov, avait révélé que l'artiste avait fait l'objet de menaces. Sa messagerie et son compte Facebook avaient été piratés, et son téléphone bombardé d'appels malveillants. Les pneus de sa voiture avaient de plus été crevés avant son agression. La police a déjà procédé à de nombreux interrogatoires de témoins, notamment de membres de la troupe.