Birmanie: Didier Burkhalter inaugure l'ambassade suisse à Rangoun

Didier Burkhalter a profité de sa tournée de visites officielles en Asie pour inaugurer l'ambassade helvétique en Birmanie, à Rangoun.

03 nov. 2012, 08:35
Le ministre de l'extérieur helvétique Didier Burkhalter (à gauche) inaugure l'ambassade suisse à Rangoun en Birmanie.

Le conseiller fédéral Didier Burkhalter a inauguré samedi matin l'ambassade de Suisse de Rangoun, en présence du ministre birman des finances. L'ouverture de cette nouvelle représentation marque la volonté suisse d'intensifier les relations bilatérales, depuis que le Myanmar s'est engagé sur la voie de la démocratie.

"C'est un petit geste pour deux hommes, mais un grand pour deux pays", a déclaré Didier Burkhalter dans son discours, avant de couper le ruban avec le ministre birman des finances Win Shein. La cérémonie s'est tenue dans le jardin luxuriant de l'ambassade, en présence d'une soixantaine de convives, aux sons de musique traditionnelle birmane, mais aussi de cor des Alpes et "Schwiizerörgeli".

La nouvelle représentation suisse s'installe dans une villa coloniale bâtie en 1937 par les Britanniques. Fonctionnant selon le principe de "l'ambassade intégrée", elle regroupera une trentaine de collaborateurs - dont une dizaine de Suisses - oeuvrant pour la diplomatie, pour la direction du développement et de la coopération (DDC) ou encore pour la division de la sécurité humaine (DSH).

Dans son allocution, Didier Burkhalter a évoqué l'espoir que fait naître l'engagement du Myanmar sur les voies de la "démocratisation, du développement économique et social, de la réconciliation et de l'ouverture." Mais il a aussi répété les "sérieuses inquiétudes de la Suisse après les récents accès de violences inter-ethniques dans l'Etat d'Arakan", appelant à "un arrêt immédiat des violences".

Route vers la démocratie

Le conseiller fédéral a offert son soutien au Myanmar dans la route qui doit le mener à la démocratie, "gage de stabilité et de prospérité, tout comme l'avait vécu la Suisse il y a 160 ans." Le ministre des finances Win Shein a pour sa part rappelé à l'ats que la Suisse est "le pays des banques. Notre pays tente de réformer son système bancaire et financier, et nous espérons que la Suisse nous assistera dans cette tâche".

Didier Burkhalter doit visiter dans l'après-midi un centre de formation des apprentis birmans, sous direction suisse. Il découvrira ensuite les trésors culturels du Myanmar: vieille ville de Rangoun et pagode Shwedagon. Il se rendra demain sur le site de la ville de Bagan, que la Suisse a décidé de soutenir financièrement dans sa demande d'inscription au patrimoine mondial de l'humanité de l'UNESCO.

Le chef du Département fédéral des affaires étrangères se rendra lundi dans la capitale du Laos, Vientiane, pour participer avec la présidente de la Confédération Eveline Widmer-Schlumpf au sommet de l'ASEM, le forum Asie - Europe. Il poursuivra vers Bali dès mercredi, pour participer au Bali Democracy Forum.