Réservé aux abonnés

Berlin démuni face à un piratage informatique

Les enquêteurs excluent une cyberattaque de «services étrangers». C’est surtout la désorganisation des autorités qui inquiète.

08 janv. 2019, 00:01
FILE - The Sept. 22, 2017 file photo shows the Reichstag building, which host the German parliament Bundestag as it is reflected in the sunglasses of a woman in Berlin. German Interior Minister Horst Seehofer will inform in a press conference on Tuesday, Jan. 8, 2019 on an alleged hacking case that saw hundreds of politicians' and celebrities' private information posted online. (AP Photo/Markus Schreiber, file) Germany Politicians Hacked

L’attaque informatique dont plus de 900 politiques, journalistes et célébrités allemands ont été victimes, courant décembre, est bien moins grave que prévu. Mais elle en dit long sur l’impréparation du pays face à un phénomène qui ne devrait pas cesser de s’amplifier. C’est en tout cas ce qui ressort des premiers éléments d’enquête, et alors même que les experts fédéraux ont exclu que ce piratage soit l’œuvre de groupes de hackers russes ou chinois, comme on a pu le voir lors des multiples attaques dont le Bundestag a déjà été l’objet.

Hier matin, le jeune expert informatique Jan Schürlein a en...