Réservé aux abonnés

Bensalah président par intérim, malgré la rue

Nommé par le parlement, rejeté par les manifestants.

10 avr. 2019, 00:01
epa07493483 President of Algerian Council of the Nation (upper house of parliament) Abdelkader Bensalah attends a joint parliament session at the Palais des Nations in Algiers, Algeria, 09 April 2019. Algerian lawmakers of the two houses of the Parliament, the Council of the Nation and the People’s National Assembly, held a joint session and named Bensalah as interim president after the resignation of Abdelaziz Bouteflika on 02 April. According to constitutional rules, Bensalah will assume a 90-day interim presidency.  EPA/MOHAMED MESSARA ALGERIA POLITICAL CRISIS

Abdelkader Bensalah a été nommé, hier, par le Parlement algérien au poste de président par intérim, une semaine après la démission forcée d’Abdelaziz Bouteflika. La rue rejette ce pur produit du régime, alors que l’opposition a boycotté la séance entérinant cette nomination.

Les Algériens qui continuent de manifester en masse pour réclamer le départ du «système» avaient clairement affiché leur refus de voir le président du Conseil de la nation (chambre haute du Parlement), âgé de 77 ans, prendre l’intérim. Hier, des milliers d’étudiants ont crié «Dégage Bensalah!» et «Système dégage», dans le c...