Bâle s'offre une nouvelle victoire de prestige contre Liverpool

Un seul et unique but a été marqué ce soir au Parc St-Jacques, il est l'oeuvre de Marco Streller! C'est donc une nouvelle victoire du FC Bâle face à un club anglais en Champions League.
07 août 2015, 14:17
Le capitaine rhénan Marco Streller a marqué le premier but de la rencontre ce soir à St-Jacques.

C'est donc le capitaine Marco Streller qui a inscrit ce but qui vaut très cher en début de seconde période (52e), comme il se doit sur une balle arrêtée, véritable talon d'Achille de la défense des Reds. Outre Streller, Serey Die a été déterminant en se montrant le patron sur le terrain, intraitable dans les duels et n'hésitant jamais à se ruer vers le but adverse.

Les trois points ainsi acquis, de manière plus que méritée, permettent au FCB de continuer à croire à une qualification pour les 8es de finale. La double confrontation contre Ludogorets Razgrad n'en prend que plus d'importance, car les Anglais auront bien de la peine à comptabiliser contre le Real.

Aucun complexe

Face à un Liverpool qui se cherche, qui doute et qui balbutie son jeu, le FC Bâle a entamé la partie sans nourrir le moindre complexe. A raison, tant les Reds sont loin d'évoluer au niveau qui était le leur au printemps. Les hommes de Paulo Sousa, comme attendu, ont été bien plus dans le match que voici deux semaines contre le Real Madrid.

Les champions de Suisse ont donc pris la majeure partie des initiatives. Ils ont le plus souvent gagné les duels à mi-terrain, montrant davantage de feu que leurs adversaires. Les Bâlois ont beaucoup joué sur le flanc gauche, où Enrique, préféré à la surprise générale à Moreno, a connu de grosses difficultés. La vivacité d'Embolo, de Hamoudi et de Gonzalez, notamment, a clairement inquiété la défense de Liverpool, dont la sérénité n'est pas la qualité première.

Les percées dans l'axe de Gonzalez (10e), juste après son entrée sur la pelouse à la place de Safari (blessé), et Serey Die (35e) ont aussi illustré le manque de filtrage au milieu de terrain des visiteurs. Malgré cette domination, le FCB n'a pas été en mesure de se créer des occasions nettes, et Mignolet n'a jamais été vraiment mis à contribution. Le discours est similaire pour son homologue Vaclik, quasiment réduit au chômage technique par l'indigence des offensives de Liverpool.

Le Real en souffrant

Une ouverture du score concédée à la 6e et un penalty raté par Ronaldo à la 10e: le Real Madrid a connu la pire des entames de match à Sofia face à Ludogorets Razgrad avant de s'imposer 2-1.

La Juve battue

Le coffre-fort de la Juventus a enfin sauté. A Vicente Calderon, les Piémontais se sont inclinés 1-0 devant l'Atletico Madrid.

Arada Turan a été le premier à battre Buffon cette saison. Le Turc a surgi dans le dos de Lichtsteiner sur un centre de Juanfran pour offrir la victoire aux siens à la 75e. Après leur défaite au Pirée lors du premier match, les Champions d'Espagne ont su réagir avec brio. Leur succès ne souffre aucune discussion.

Dans ce même groupe A, Pajtim Kasami. remplacé à la 69e, et l'Olympiakos ont concédé une défaite rageante à Malmoe. Battus 2-0, les Grecs ont été crucifiés avant la pause par le capitaine Rosenberg qui a exploité une bourde monumentale du défenseur central espagnol Bortia.

 

La soirée en bref: 

GROUPE A

Atletico Madrid - Juventus Turin 1-0 (0-0)

Malmö - Olympiakos Le Pirée 2-0 (1-0)

GROUPE B

Bâle - Liverpool 1-0 (0-0)

Ludogorets Razgrad - Real Madrid 1-2 (1-1)

GROUPE C

Zenit St-Pétersbourg - Monaco 0-0. 

Bayer Leverkusen - Benfica Lisbonne 3-1 (2-0).

GROUPE D

Anderlecht - Borussia Dortmund 0-3 (0-1)

Arsenal - Galatasaray Istanbul 4-1 (3-0)