Réservé aux abonnés

Bain de sang en Guinée

Une répression sanglante à Conakry, au moins 157 morts.

30 sept. 2009, 05:01

La junte au pouvoir en Guinée a été accusée hier d'avoir provoqué un «massacre» lors de la répression d'une manifestation la veille dans la capitale, Conakry. Selon une ONG et des témoins, les forces de l'ordre ont tué au moins 157 personnes et se sont livrées à des actes de barbarie.

«Nous avons enregistré jusqu'à maintenant 157 morts et 1253 blessés. Nos éléments ont circulé un peu partout à Conakry et dans les hôpitaux mais ils n'ont pas pu tout voir...