Avion disparu d'AirAsia: le pilote a emprunté un couloir de vol sans autorisation

L'Airbus d'AirAsia n'avait pas reçu l'autorisation d'emprunter le couloir de vol sélectionné par le pilote ce jour-là. Il tentait d'éviter une zone orageuse potentiellement dangereuse.

03 janv. 2015, 10:37
Deux "grandes parties" de l'avion ont été retrouvées dans la zone des recherches.

L'avion d'AirAsia, qui s'est abîmé dimanche en mer de Java avec 162 personnes à son bord, n'avait pas l'autorisation d'emprunter le couloir de vol utilisé ce jour-là par le pilote, a indiqué samedi le ministère indonésien des Transports. Le permis de la compagnie pour ce couloir a été gelé.

L'Airbus A320-200 (vol QZ8501) effectuait la liaison entre la ville indonésienne de Surabaya et Singapour. Il empruntait un couloir de vol dans un créneau horaire pour lequel AirAsia n'avait pas d'autorisation, a expliqué le directeur général du transport aérien.

La compagnie malaisienne "a enfreint le permis de vol donné, le créneau horaire donné, et c'est un problème", a-t-il déclaré peu avant l'annonce de la découverte de deux "grandes parties" de l'avion dans la zone des recherches.

En conséquence, "le permis d'AirAsia pour ce couloir de vol a été gelé, car la compagnie a enfreint le permis de vol qui lui avait été donné", a-t-il souligné.

Changement d'altitude

Il a précisé que ce permis serait gelé jusqu'à la fin de l'enquête sur la catastrophe aérienne de l'avion d'AirAsia qui s'est abîmé en mer après avoir rencontré de très mauvaises conditions météorologiques en route de Surabaya à Singapour, sur un couloir de vol très fréquenté.

Le pilote avait demandé à prendre de l'altitude pour éviter des orages menaçants, mais n'avait pas obtenu immédiatement l'autorisation en raison de l'important trafic aérien. L'appareil avait disparu des écrans radar peu de temps après.

Un porte-parole du ministère indonésien des Transports a indiqué dans un communiqué qu'AirAsia n'avait pas l'autorisation d'emprunter le couloir Surabaya-Singapour le dimanche, et qu'elle n'avait pas demandé à changer son plan de vol.

Enquête indonésienne

"Nous allons enquêter sur tous les horaires des vols d'AirAsia", a déclaré Djoko Muratmodjo, directeur général du transport aérien au ministère. "On peut commencer dès lundi. On ne se penchera pas sur les licences, juste sur les horaires."

"Nous allons aussi enquêter pour établir qui a autorisé AirAsia à effectuer ce vol ce jour-là", a-t-il dit. "Il pourrait être possible d'annuler la licence d'AirAsia en Indonésie", a-t-il ajouté, précisant bien qu'il ne s'agissait là que d'une éventualité.

Sunu Widyatmoko, directeur général d'Indonesia AirAsia, filiale indonésienne de la compagnie malaisienne AirAsia, a déclaré que sa société coopérerait avec le gouvernement pour faire avancer l'enquête.