Australie: un réacteur prend feu, les passagers filment la scène

Un réacteur qui prend feu en plein vol, c'est probablement le pire cauchemar des passagers anxieux. C'est ce qui est arrivé mardi matin, du côté de Perth en Australie. Mais grâce aux trois autres moteurs "valides", l'avion a pu faire demi-tour et se poser sans difficulté. Aucun blessé n'est à déplorer.

29 avr. 2014, 13:17
Le réacteur a pris feu peu après le décollage. L'avion a dû faire demi-tour et se poser sur l'aéroport de Perth, dans le sud-ouest de l'Australie.

Les 92 passagers, leurs 2 pilotes et 3 membres d'équipage du vol Perth-Barrow Island, en Australie, ont eu la frayeur de leur vie mardi matin. Il était environ 10 h 30 (3 h 30 en Suisse), lorsque leur avion, un quadrimoteur de la compagnie Cobham Aviation a décollé normalement de l'aéroport de Perth, dans le sud-ouest du pays.

Quelques minutes après le décollage, le premier réacteur gauche de l'appareil a commencé à cracher des étincelles, raconte le Sydney Morning Herald. Les passagers, visiblement peu émus par cet événement, ont sorti leurs téléphones portables et on filmé et photographié la scène.

Les images se sont rapidement retrouvées sur les réseaux sociaux et elles ont déjà fait le tour du monde.

Selon un porte-parole de la compagnie, une filiale de Quantas, lorsqu'ils ont détecté l'avarie, les pilotes ont immédiatement coupé le moteur défectueux.

L'avion a dû faire demi-tour et s'est posé sans difficulté sur l'aéroport de Perth, à 10 h 53, heure locale. Le service du feu a accompagné l'engin jusqu'à sa place de stationnement. Personne n'a été blessé.

Sur la chaîne nationale ABC, l'un des passagers, Jason Grimmett, explique que cela s'est passé 10 minutes après le décollage. "J'étais assis juste à côté du moteur. C'est comme si quelque chose avait explosé à l'extérieur du moteur. Du carburant s'en est échappé et s'est enflammé. Il y a eu un peu de panique à bord, mais les pilotes ont rapidement réagi et coupé le moteur." Selon lui, la plupart des passagers sont restés calmes. "Deux gars ont paniqué, mais on avait encore trois moteurs, au final, ce n'était qu'un peu de kérozène qui a pris feu."

Du sol, un autre témoin estime que les flammes qui sortaient du moteur mesuraient entre 10 et 20 mètres de long. Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes du sinistre.