Attentats de Paris: Anonymous annonce la plus importante opération jamais réalisée contre l'EI

Le groupe d'hacktivistes Anonymous a annoncé ce week-end vouloir s’en prendre à l’État islamique dans une vidéo intitulée "Anonymous répond aux attentats de Paris! 13 novembre 2015". "Nous allons réaliser la plus importante opération jamais réalisée contre vous", ont-ils déclaré.

16 nov. 2015, 14:38
Anonymous déclare la guerre à l'EI.

Le collectif de hackeurs Anonymous a annoncé qu’il comptait s’attaquer à l’Etat islamique (EI) à la suite des attentats de vendredi 13 novembre, dans une vidéo publiée samedi. "Ces attentats ne peuvent pas rester impunis. C'est pourquoi tous les Anonymous du monde entier vont vous traquer, oui vous les vermines qui tuent les pauvres innocents. Oui, nous allons vous traquer comme nous avons pu le faire depuis des attentats de Charlie Hebdo", annoncent-ils en substance.

Et de poursuivre: "Attendez-vous donc à une réaction massive d'Anonymous. Sachez que nous vous trouverons et que nous ne lâcherons rien. Nous allons réaliser la plus importante opération jamais réalisée contre vous, attendez-vous à de très nombreuses cyber-attaques. La guerre est déclenchée, préparez-vous. Le peuple français est plus fort que tout et se relèvera de cette atrocité, encore plus fort, sachez-le."

Anonymous avait déjà "déclaré la guerre" à l’Etat islamique à la suite des attentats de janvier, et avait lancé les opérations #OpCharlieHebdo et #OpISIS, rapporte Le Monde. En mars, ils avaient ainsi mis en ligne sur un site une liste de 9'200 comptes Twitter liés selon eux à l’EI. Le but derrière cette démarche? Pousser le réseau social à supprimer ces comptes. "Plus ces comptes attireront l’attention, plus il y aura de chances pour que Twitter décide d’agir et de les supprimer", avait déclaré le collectif. "[Cela aurait] un sérieux impact dans la capacité de l’EI à déployer sa propagande et recruter de nouveaux membres."

Selon une étude publiée par the Brooking Institution, une think tank américaine, entre 46'000 et 70'000 comptes Twitter étaient utilisés par des membres de Daesh,entre septembre et décembre 2014. Depuis, le réseau social s'est livré à une véritable purge, supprimant un millier de comptes rien qu'en septembre 2014 et quelques 10'000 entre la fin de l'année et le mois d'avril suivant, signale The Telegraph.