Attentat en Isère: "Jamais eu de problème" avec le suspect

Le directeur de l'usine de produits chimiques de Saint-Quentin-Fallavier (Isère), cible d'un attentat vendredi, a indiqué n'avoir jamais constaté de problème chez le principal suspect. Mais les procédures d'accès au site ont été revues.

29 juin 2015, 13:10
L'attentat a eu lieu dans une usine de Saint-Quentin-Fallavier, près de Lyon.

"On n'a jamais eu de problème de comportement avec ce monsieur", a déclaré le directeur d'Air Products & Chemicals Jean-Marc Vinit lors d'une conférence de presse tenue lundi devant l'entrée du site. "Il avait un badge pour avoir accès au site", a confirmé ce cadre.

L'entreprise qui employait le suspect "est un service de messagerie qui vient au coup par coup à notre demande. Pour prendre des bouteilles et pour livrer nos clients", a-t-il ajouté. Air Products est l'un des trois grands producteurs mondiaux de gaz pour l'industrie, avec le français Air Liquide et l'allemand Linde.

Venu témoigner devant la presse, un salarié d'Air Products, identifié par son seul prénom, a également souligné le comportement normal du meurtrier présumé. "Il avait le comportement d'une personne que l'on voit et que l'on fréquente tous les jours sur notre lieu de travail", a-t-il déclaré.

Site classé Seveso

L'homme arrêté vendredi a affirmé aux enquêteurs avoir décapité son patron avant de foncer au volant d'une fourgonnette dans des bouteilles de gaz. Il avait vraisemblablement l'intention de déclencher une explosion sur ce site classé Seveso, soit prösentant des risques d'accidents majeurs. Il a également "ouvert quelques cylindres" de gaz stockés sur place.