Attentat de Strasbourg: accusé d’avoir fourni l’arme, un proche du tueur devant la justice

L’enquête sur l’attentat de Strasbourg avance. Un proche du tueur a été déféré devant la justice. Il est accusé d’avoir fourni l’arme qui a servi lors de l’attaque.

17 déc. 2018, 11:51
Le proche du tueur aurait fourni l'arme utilisée lors de l'attaque.

Un proche du tueur de Strasbourg a été déféré au parquet de Paris en vue de sa présentation à un juge d’instruction, a annoncé lundi le parquet. Il est soupçonné d’avoir joué un rôle dans la fourniture de l’arme utilisée lors de l’attaque, un revolver d’un modèle ancien de calibre 8mm, précise-t-on de source proche de l’enquête.

L’assaillant a semé la terreur avec cette arme et un couteau mardi soir au centre de la ville, où se tient le traditionnel marché de Noël. Il a été abattu jeudi soir par une patrouille de police après 48 heures de traque. Le bilan s’est encore alourdi dimanche avec la mort d’une cinquième victime. Onze autres personnes ont été blessées.

 

L’assaillant a été déféré au parquet dans le cadre d’une information judiciaire ouverte pour assassinats et tentatives d’assassinats, tentatives d’assassinats sur personnes dépositaires de l’autorité publique, menace de mort, association de malfaiteurs terroristes criminelle, acquisition, détention et cession d’armes de catégorie A ou B par au moins deux personnes, le tout en relation avec une entreprise terroriste. Son placement en détention provisoire a été requis, précise le parquet de Paris.

Six autres personnes avaient été placées en garde à vue après l’attentat mardi soir. Parmi elles, figuraient les parents de l’assaillant de 29 ans et deux de ses frères. Toutes ont été libérées au cours du week-end «en l’absence d’éléments incriminents».