Attaque du Thalys: ouverture d'une information judiciaire pour tentatives d'assassinat

Une information judiciaire pour tentatives d'assassinat en relation avec une entreprise terroriste a été ouverte mardi contre l'auteur de l'attentat déjoué dans le Thalys Amsterdam-Paris.
08 sept. 2015, 17:01
Trois personnes ont été blessées vendredi passé dans un train Thalys entre Amsterdam et Paris.

Le procureur de Paris a ouvert mardi une information judiciaire pour tentatives d'assassinat en relation avec une entreprise terroriste contre l'auteur de l'attentat déjoué dans le Thalys Amsterdam-Paris. Il a requis son placement en détention provisoire.

Ces "tentatives d'assassinats concernent (...) l'ensemble des personnes se trouvant à sa portée dans le train Thalys Amsterdam-Paris", a déclaré François Molins lors d'une conférence de presse. Le suspect devrait être mis en examen (inculpé) dans la soirée pour ce motif.

"Les investigations viseront notamment à déterminer la provenance des armes saisies, le parcours" du suspect et "les liens qu'il a pu tisser, les complicités dont il a bénéficié, ses sources de financement", a ajouté le procureur.

Le Marocain de 25 ans a nié lors de sa garde à vue tout projet terroriste. Il a assuré avoir trouvé ses armes dans un parc de Bruxelles et avoir eu pour seule intention de rançonner les passagers du Thalys.

"Déclarations fantaisistes"

Des déclarations qualifiées de "fantaisistes" par le procureur, selon qui son projet apparaissait "ciblé et prémédité". Le suspect a notamment refusé de prendre le train précédent, où des places étaient encore disponibles.

Le jeune homme a aussi visionné dans le train des fichiers Youtube d'appel au combat et à la prise des armes au nom d'Allah, a par ailleurs indiqué le procureur. Il a dit aux enquêteurs avoir résidé en France entre cinq et sept mois en 2014, période pendant laquelle il n'a pas été contrôlé et n'a pas attiré l'attention des services de renseignements.