Assange fait appel de la décision de son extradition vers les USA

Au Royaume-Uni, le fondateur de Wikileaks a interjeté appel ce vendredi contre son extradition aux Etats-Unis.
01 juil. 2022, 18:03
Quelques dizaines de ses soutiens se sont rassemblés ce vendredi devant le ministère de l'Intérieur pour protester contre la décision d'extradition.

Le fondateur de Wikileaks Julian Assange a fait appel vendredi de la décision prise par le gouvernement britannique de l’extrader vers les Etats-Unis, a indiqué la Haute Cour de Londres. C’était le dernier délai pour interjeter appel.

L’Australien de 50 ans est poursuivi aux Etats-Unis où il risque 175 ans de prison pour une fuite massive de documents confidentiels. Après un long bras de fer judiciaire à rebondissements, la ministre britannique de l’Intérieur Priti Patel a signé le 17 juin un décret d’extradition.

Depuis 3 ans dans une prison de haute sécurité

M. Assange, détenu depuis trois ans à la prison de haute sécurité de Belmarsh près de Londres, avait jusqu’à vendredi pour interjeter appel. La justice britannique a confirmé qu’une «notification de Julian Assange pour faire appel de la décision du Home Office de l’extrader a été reçue».

Vendredi, en amont du 51e anniversaire dimanche de Julian Assange, quelques dizaines de ses soutiens – dont sa femme Stella Assange qu’il a épousée en mars – se sont rassemblés devant le ministère de l’Intérieur pour protester contre la décision d’extradition. Ils sont ensuite montés dans un bus londonien «vintage» et ont fait un petit tour dans le centre de la capitale britannique en criant «Free Julian Assange now» (Libérez Julian Assange maintenant).

Si l’autorisation de faire appel est accordée, l’audience pourrait ne pas avoir lieu avant début 2023.

A lire aussi: WikiLeaks: Londres confirme l’extradition de Julian Assange aux Etats-Unis (17.06.2022)

par Keystone - ATS