Réservé aux abonnés

Annonce confuse au Nigeria

07 août 2015, 14:21

Les parents des jeunes lycéennes enlevées ont sans doute accueilli la nouvelle avec espoir... et prudence. Les services du président nigérian Goodluck Jonathan ont annoncé, hier, qu'un accord de cessez-le-feu avait été conclu entre les autorités et le groupe islamiste Boko Haram. Il prévoirait notamment la libération des 219 jeunes filles enlevées en avril à Chibok, dans le nord-est du pays.

Un peu plus tard dans la journée, le porte-parole des services de sécurité a affirmé qu'aucun accord n'avait encore été conclu, mais que l'on s'en rapprochait "de plus en plus".

Avec des pincettes

A en ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois