Réservé aux abonnés

Ankara menace d’attaquer les Kurdes en Syrie

Recep Tayyip Erdogan cherche à mettre la pression, dans ses négociations avec Washington, sur la «zone de sécurité» à la frontière.

07 août 2019, 00:01
Turkey's President Recep Tayyip Erdogan addresses his country's ambassadors in Ankara, Turkey, Tuesday, Aug. 6, 2019. Turkey's combative president is threatening to launch a military operation in northeastern Syria that is designed to push back U.S.-allied Syrian Kurdish forces, an invasion that carries major risks for a highly combustible region in war-devastated Syria.(Presidential Press Service via AP, Pool) Turkey Syria

La menace d’une intervention militaire turque dans le Nord syrien est de nouveau à l’ordre du jour. Hier, Recep Tayyip Erdogan a évoqué la possibilité de lancer «très bientôt» une opération contre les forces YPG, une milice kurde soutenue par les Etats-Unis et que la Turquie considère comme «organisation terroriste». Le président turc, qui s’exprimait à l’occasion de la visite de responsables militaires à Ankara, et au lendemain de discussions infructueuses, a précisé: «Si Dieu le veut, le processus que nous avons commencé va entrer dans une nouvelle phase très bientôt.»

Au cœur de la discorde ...