Anissa Delarue va porter plainte pour faux et usage de faux, selon son avocat

L'avocat de la veuve de Jean-Luc Delarue a annoncé ce jeudi qu'il allait porter plainte notamment pour "faux et usage de faux" après la procédure de reconnaissance en paternité. La femme qui l'a déposée s'explique dans un entretien à VSD.

26 oct. 2012, 17:17
jean-luc-delarue-630x420_scalewidth_630

Un rebondissement de plus dans l'affaire de l'héritage de Jean-Luc Delarue. L'avocat de la veuve de l'animateur, Anissa Delarue, a annoncé jeudi que sa cliente allait porter plainte pour « faux et usage de faux » à la suite de la procédure de reconnaissance en paternité déposée auprès de la justice par Kelly M.

Les pièces de la procédure de reconnaissance en paternité d'une fille présumée cachée de Jean-Luc Delarue "sont des faux" pour l'avocat de sa veuve.
 
"Cette offensive médiatique [...] que subit Anissa Delarue commence à être agaçante. Et très naturellement, eh bien nous allons prendre les mesures qui s'imposent, c'est-à-dire déposer plainte, pour escroquerie au jugement, faux et usage de faux, et faux témoignage", a expliqué Me Szpiner.
 
La mère de la fille présumée s'explique dans VSD
 
La plainte sera déposée par la veuve de Jean-Luc Delarue à l'encontre d'une femme qui affirme avoir eu une fille avec l'animateur de télévision.
 
Cette femme de 43 ans, originaire de la République démocratique du Congo, affirme avoir eu une fille, Chelsea, aujourd'hui âgée de 12 ans, avec Jean-Luc Delarue. 
 
Kelly M., a engagé le 12 juin dernier une procédure de reconnaissance en paternité devant le le tribunal de grande instance de Paris.
 
Elle explique qu'elle n'a jamais voulu mettre son aventure avec l'animateur sur la place publique. Et ce pour le bien-être de sa fille.
 
« Depuis douze ans, j'ai toujours tout fait pour garder cela privé afin de protéger ma fille et également de ne pas gêner Jean-Luc qui, lui, était une personnalité publique. »
 
Mais l'interview de son ancien avocat dans Le Journal du dimanche  l'a poussée, dit-elle, à sortir de son silence. Elle affirme qu'elle a continué à « être en rapport avec Jean-Luc Delarue pendant toutes ces années. 
 
Puis, début 2010, son avocate a écrit qu'il avait à cœur de clarifier définitivement cette situation pour Chelsea. Il a ensuite changé d'avocate et d'avis. »
 
À partir de ce moment-là, elle n'aurait plus eu d'échanges avec l'animateur jusqu'à ce qu'elle apprenne sa maladie, ce qui l'a « beaucoup inquiété ». 
 
Pour que le procédure puisse se poursuivre malgré le décès de l'animateur-producteur, le nouvel avocat de Kelly M. a délivré des assignations à la veuve de Jean-Luc Delarue, Anissa, et à la mère de son fils Jean, la journaliste Elisabeth Bost qui est chroniqueuse dans l'émission de Laurence Ferrari, Le Grand 8 sur D8.
 
Si Chelsea était reconnue comme la fille de Jean-Claude Delarue, elle pourrait naturellement prétendre à une part d'un héritage déjà très convoité. 


Me Francis Szpiner : "Jean-Luc Delarue n'a... par rtl-fr