Réservé aux abonnés

Alliance surprise entre chiites rivaux en Irak

Moqtada Sadr, vainqueur des récentes législatives, a conclu un pacte avec l’ancien chef de milice al-Ameri, proche de l’Iran.

15 juin 2018, 00:01
Iraqi security forces guard ballot boxes after a fire that broke out at Baghdad's largest ballot box storage site, where ballots from Iraq's May parliamentary elections are stored, in Baghdad, Iraq, Sunday, June 10, 2018. The ballots are part of a manual recount of votes, mandated in a law passed by the Iraqi parliament last Wednesday. (AP Photo/Karim Kadim) Iraq Fire

C’est le dernier rebondissement, dans le feuilleton post-élections législatives du 12 mai, en vue de la désignation du prochain premier ministre. Les deux listes arrivées en tête, celle du nationaliste chiite Moqtada al-Sadr et celle d’anciens combattants antidjihadistes proches de l’Iran, ont annoncé une alliance surprise pour diriger l’Irak lors des quatre années à venir. Ce coup de théâtre éloigne la possibilité pour Haïdar al-Abadi, le premier ministre sortant, dont la liste est arrivée en troisième position, de pouvoir continuer à diriger le pays.

A l’issue du premier scrutin ten...