Allemagne: appels pour honorer les trois Syriens qui ont aidé à déjouer un attentat

Trois Syriens avaient aidé à déjouer un attentat en Allemagne en livrant à la police l'un de leurs compatriotes en début de semaine, à Leipzig. Les appels se multiplient dans le pays pour les récompenser.
12 oct. 2016, 12:03
Les trois hommes avaient hébergé leur compatriote dans leur appartement avant de réaliser que leur invité d'un soir était soupçonné de préparer un attentat et était recherché depuis samedi.

Les appels se multiplient en Allemagne pour récompenser les trois "héros" syriens qui ont permis l'arrestation en début de semaine de leur compatriote suspecté de vouloir commettre un attentat. Ils pourraient hériter de la Croix du mérite.

A l'image de la chancelière Angela Merkel qui avait salué lundi leur geste, les membres des partis de sa coalition ont rendu hommage aux trois hommes qui ont livré dans la nuit de dimanche à lundi cet homme à la police. "Ce qu'ils ont fait témoigne du plus profond respect envers leurs hôtes allemands. C'est exemplaire", a estimé mercredi le social-démocrate Johannes Kahrs au journal Bild.

Membre du parti conservateur CDU de la chancelière, Jürgen Klimke indique, lui aussi, qu'ils méritent la Croix du mérite, plus haute distinction en Allemagne pour un civil. Ce serait "un signal fort pour la population et pour les réfugiés. La reconnaissance, la gratitude et le courage, ça vaut la peine", a-t-il confié à Bild.

Le grand quotidien populaire allemand se demande même si ces trois "héros" ne méritent pas de "devenir des citoyens allemands". Ils sont également célébrés sur les groupes Facebook de réfugiés: "Allahu Akbar, Dieu est grand ! Que personne ne dise que tous les réfugiés sont des terroristes !", écrivait mercredi l'un d'eux.

 

De retour de Turquie

Les trois hommes avaient hébergé leur compatriote dans leur appartement à Leipzig, dans l'est du pays, avant de réaliser que leur invité d'un soir était soupçonné de préparer un attentat et était recherché depuis samedi. Ils l'ont finalement livré, ligoté par des câbles électriques, à la police en tout début de semaine.

Selon l'hebdomadaire Der Spiegel et le quotidien Die Welt, l'individu arrêté aurait passé "plusieurs mois" en Turquie d'où il serait revenu "fin août" avec une "grande quantité de dollars en billets de banque".