Réservé aux abonnés

Alexis Tsipras remporte son pari

Le dirigeant de la droite, Vangelis Meïmaraki, a reconnu sa défaite, hier, face au leader de Syriza et premier ministre sortant. Ces élections ont été marquées par une forte abstention.
22 sept. 2015, 21:24
data_art_3407013.jpg

Thierry Portes

Les Grecs ont donné à Alexis Tsipras, comme il leur demandait, "une deuxième chance" lors des législatives anticipées. L'homme qui domine la scène politique hellénique s'est engagé à former dès hier soir son gouvernement et à installer son action dans la durée d'un mandat de quatre ans. Il s'agissait du troisième scrutin national depuis huit mois, et du cinquième depuis le début de la crise grecque, en 2010. Cette multiplication des votes explique, pour une bonne part, la forte abstention.

Les premiers sondages sortis des urnes reléguaient la formation conservatrice Nouvelle D...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois