Alerte au tsunami levée après le violent séisme près de la Nouvelle-Calédonie

L'alerte au tsunami lancée mercredi après un fort séisme près de l'archipel français de Nouvelle-Calédonie, du Vanuatu et des îles Fidji a été levée. Aucun dégât n'a été signalé dans l'immédiat.

29 août 2018, 08:18
/ Màj. le 29 août 2018 à 09:46
La zone touchée se trouve dans le Pacifique, à l'Est de l'Australie.

Une alerte au tsunami a été lancée mercredi après un séisme de 7,1 pour l'archipel français de Nouvelle-Calédonie, le Vanuatu et les îles Fidji mais les sismologues n'ont signalé aucun dégât dans l'immédiat. Aucune vague anormalement haute n'a été repérée.

"Des vagues pouvant dépasser de 30 cm à un mètre le niveau de la marée sont possibles" sur certaines côtes du territoire, du Vanuatu et des Fidjis, avait déclaré le Centre d'alerte au tsunami dans le Pacifique (PTWC).

 

Des vagues d'environ 40 cm de haut ont atteint la côte orientale de la Nouvelle-Calédonie, a indiqué un peu plus tard le porte-parole de la direction de la sécurité civile à Nouméa, Olivier Ciry, joint au téléphone par Reuters.

L'épicentre du tremblement de terre était situé à environ 370 kilomètres à l'est de Nouméa, à 10 kilomètres de profondeur, selon l'Institut de veille géologique américain (USGS).

"Nous l'avons ressenti et il a été ressenti encore plus fortement dans les îles Loyauté", a déclaré M. Ciry. "Mais il n'y a rien à signaler. Il n'y a pas de dégâts, pas de tsunami."

Aux îles Fidji, un responsable du centre de veille sismologique, Laisenia Rawace, a indiqué qu'aucune vague anormalement haute n'avait été repérée pour le moment