Réservé aux abonnés

Alep-Est est devenu «l’enfer sur Terre»

02 oct. 2016, 23:35
/ Màj. le 03 oct. 2016 à 00:01

Les forces du régime syrien ont poursuivi dimanche leur progression vers les quartiers rebelles de la deuxième ville du pays Alep. Les mots employés par un haut responsable de l’ONU pour évoquer la situation sur le terrain sont sans équivoque: «L’enfer sur Terre». Les quelque 250 000 habitants de la partie assiégée de la ville sont confrontés à «un niveau de sauvagerie qu’aucun humain ne devrait avoir à supporter», a dénoncé hier le chef des opérations humanitaires de l’ONU. Stephen O’Brien a appelé à «une action urgente». Mais dix jours après le lancement par le régime et la Russie ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois