Affaire des oliviers: ONU et ONG appellent Israël à faire cesser l'impunité

Le coordinateur spécial de l'ONU pour le processus de paix au Proche-Orient, Robert Serry, et des ONG israéliennes ont appelé dimanche Israël à mettre un terme à l'impunité des auteurs de destructions d'oliviers palestiniens. Destruction imputées à des colons extrémistes.

14 oct. 2012, 20:54
L'ONU a commencé l'évacuation de son personnel international de certaines zones touchées par les violences religieuses dans l'ouest de la Birmanie. von elf U.N.-Organisationen im ehemaligen Abgeordneten-Hochhaus "Langer Eugen". "Die Bundesregierung profiliert den UN-Standort Bonn nicht genug", kritisierte der zustaendige CDU-Politiker Armin Laschet am Montag, 14. Juli 2008. Dabei sei Bonn ein Pfund, mit dem Deutschland wuchern koenne: "17 UN-Organisationen gibt es dort mit 650 Mitarbeitern", betonte der Minister. In Bonn arbeiteten die Vereinten Nationen unter den weltweit besten Bedingungen.  (AP Photo/Hermann J. Knippertz) **ZU APD4132**   ---The United Nations' flag flutters in front of the "U.N. Campus", the headquarters of eleven U.N. organisations, in Bonn, Germany, Tuesday, July 11, 2006.  (AP Photo/Hermann J. Knippertz)

«Je suis alarmé par des informations faisant état de l'attaque d'agriculteurs palestiniens et de la destruction de centaines  d'oliviers par des colons israéliens, en pleine saison de  cueillette», a affirmé dans un communiqué M. Serry, «appelant le  gouvernement israélien à traduire en justice les responsables».

Par ailleurs, quatre organisations israéliennes de défense des  droits de l'Homme, ont «écrit au ministre de la Défense, au  procureur général et aux commandants de l'armée et de la police en  Cisjordanie pour leur demander d'agir pour protéger les habitants  palestiniens et leurs propriétés pendant la cueillette des olives».

«Plus de 450 arbres endommagés en une semaine: le ministre de la  Défense doit d'urgence fournir une protection efficace aux  agriculteurs et à leurs propriétés», affirment l'Association pour  les droits civiques en Israël (ACRI), B'Tselem, Yesh Din et Rabbins  pour les droits de l'homme, selon un communiqué de l'ACRI.

En outre, indique Yesh Din dans un communiqué distinct, sur 162  cas de vandalisme visant des arbres palestiniens recensés par l'ONG  depuis 2005, dont 35 depuis un an, «un seul a abouti à des  poursuites, quatre ans après les faits», ajoutant que 84 % des cas  n'ont pas fait l'objet d'une enquête véritable.

«L'échec de la police à faire appliquer la loi et à protéger les  propriétés des Palestiniens encourage le car les criminels qui  restent impunis ne sont pas dissuadés de récidiver», estime Yesh  Din. Le porte-parole de la police israélienne Micky Rosenfeld a  contesté ce diagnostic.
Policiers israéliens déguisés en bergers

«La police a redoublé d'efforts pour faire face à de tels actes,  surtout ces dernières semaines», a-t-il déclaré. «Nous avons mené  une opération secrète il y a deux semaines, dans laquelle trois  policiers déguisés en bergers palestiniens ont été attaqués (par des  colons)», a précisé la porte-parole, soulignant que quatre  assaillants avaient été arrêtés.

La cueillette des olives, qui vient de commencer, est souvent  marquée par un accroissement des tensions entre les quelque 340'000  colons israéliens de Cisjordanie et les agriculteurs palestiniens.  Il y a quelque 10 millions d'oliviers en Cisjordanie, et  l'oléiculture est un secteur crucial de l'économie palestinienne,  employant 100'000 cultivateurs.

Selon un rapport gouvernemental palestinien publié en 2011, le  coût pour l'économie palestinienne de la destruction d'arbres par  les autorités israéliennes ou par les colons s'élève à 138 millions de dollars par an.