Réservé aux abonnés

Adieu justice

Le président Omar el-Béchir, recherché par la Cour pénale internationale pour crimes de guerre et contre l'humanité au Darfour, a été réélu à la tête du pays. Alors que de très forts soupçons pèsent sur la transparence du scrutin, el- Béchir peut jouir en toute impunité de son pouvoir.

27 avr. 2010, 05:01

Le président soudanais Omar el-Béchir, sous le coup d'un mandat d'arrêt de la Cour pénale internationale, a été reconduit au pouvoir hier avec 68,24% des voix à l'issue d'élections controversées.

Selon des observateurs, le scrutin ne répond pas aux «normes internationales».

Le président de la région semi-autonome du Sud-Soudan, Salva Kiir, a également conservé son poste à l'occasion de ce scrutin, selon la commission électorale. «C'est une victoire pour tous les Soud...