Réservé aux abonnés

A Moscou, le signe de la discorde planera sur la parade du 9 mai

En Russie, les célébrations du 70e anniversaire de la victoire sur l'Allemagne nazie illustrent la fracture entre anciens "alliés".

09 mai 2015, 00:01
data_art_3125759

Pierre Avril

Rarement une parade militaire n'aura autant tourné au casse-tête diplomatique. La Russie, qui voulait faire du 70e anniversaire de la victoire de 1945 une cérémonie de réconciliation et l'expression, devant le monde entier, de sa puissance retrouvée, se voit boudée par ses alliés occidentaux, en pleine crise ukrainienne.

Le traditionnel défilé de la place Rouge du 9 mai - "le plus imposant de l'histoire moderne de l'Etat russe", a déclaré le ministre de la Défense, Sergueï Choïgou - incorporera 50% d'équipements militaires de plus que l'année dernière, en particulier des système...