Réservé aux abonnés

A Kiev, la réforme de la Constitution vire à l'émeute devant le Parlement

Des heurts entre policiers et nationalistes ont fait un mort et plus de 100 blessés.
08 sept. 2015, 17:03
data_art_3351826.jpg

Stéphane SIohan

Kiev a connu, hier, sa pire journée de violence depuis février 2013, lorsque des affrontements brefs mais très brutaux ont éclaté entre des manifestants nationalistes et les forces de l'ordre juste à l'entrée du Parlement ukrainien. Un jeune garde national de 25 ans, conscrit, a été tué à la suite de l'explosion d'une grenade, alors que 122 personnes, principalement des gardes nationaux, étaient hospitalisées.

"Il s'agit d'un acte antiukrainien pour lequel tous ses organisateurs doivent prendre leur entière responsabilité", a tonné Petro Porochenko en fin de journée, dans une ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois