Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

A Kiev, la réforme de la Constitution vire à l'émeute devant le Parlement

Des heurts entre policiers et nationalistes ont fait un mort et plus de 100 blessés.

08 sept. 2015, 17:03
data_art_3351826.jpg

Stéphane SIohan

Kiev a connu, hier, sa pire journée de violence depuis février 2013, lorsque des affrontements brefs mais très brutaux ont éclaté entre des manifestants nationalistes et les forces de l'ordre juste à l'entrée du Parlement ukrainien. Un jeune garde national de 25 ans, conscrit, a été tué à la suite de l'explosion d'une grenade, alors que 122 personnes, principalement des gardes nationaux, étaient hospitalisées.

"Il s'agit d'un acte antiukrainien pour lequel tous ses organisateurs doivent prendre leur entière responsabilité", a tonné Petro Porochenko en fin de journée, dans une annonce télévisée à la nation. "Pendant que nos troupes défendent la patrie, d'autres tuent à Kiev, dans l'intérêt des bannières de leur parti ou bien pour des sièges dans un conseil de district. Les modifications constitutionnelles sont une chance pour protéger l'intégralité territoriale de l'Ukraine."

Dans la matinée, les députés de la Verkhovna Rada s'étaient réunis pour voter en...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias