65 morts dans l'explosion d'une usine en Chine

ce samedi, au moins 65 personnes ont trouvé la mort dans l'explosion d'une usine de fabrication de pièces automobiles en Chine.

02 août 2014, 10:49
epa04338458 A picture taken with a mobile phone shows injured people waiting for medical help after an explosion at an automotive parts factory that supplies General Motors in Kunshan, Jiangsu province, China, 02 August 2014. At least 65 people were killed in the morning blast and over 100 injured. An initial investigation found the explosion could have been caused by flames igniting dust in the workshop, media reported.  EPA/FEATURECHINA CHINA OUT -- BEST QUALITY AVAILABLE

Une explosion survenue samedi matin dans l'est de la Chine a fait 65 morts et plus de 150 blessés, selon les premiers bilans donnés par les médias d'Etat. La déflagration s'est produite dans une usine de métaux travaillant notamment pour des constructeurs automobiles américains.

L'explosion s'est produite à Kunshan, ville de la province orientale du Jiangsu située à 75 kilomètres de Shanghai. Plus de 150 personnes ont également été blessées, selon l'agence Chine Nouvelle. L'usine appartient à un groupe taïwanais et emploie 450 personnes travaillant pour des constructeurs automobiles américains, y compris le géant General Motors, selon les médias d'Etat.

En début d'après-midi, les autorités avaient dégagé l'extérieur du site et interdit son accès et un système de don du sang d'urgence avait été mis en place pour venir en aide aux blessés, dont certains doivent être transportés dans la journée à Shanghai ou dans des hôpitaux environnants pour y être soignés, selon CCTV.

Conseiller d'Etat sur place

Et le "Quotidien du Peuple" annonçait sur son site que des spécialistes du traitement des brûlés ont été envoyés de Shanghai à l'hôpital local.

Deux responsables de Zhongrong étaient entendus par les autorités, selon Chine nouvelle qui cite une source gouvernementale anonyme. Un conseiller d'État chinois, Wang Yong, doit se rendre sur place à la demande du président Xi Jinping et du Premier ministre Li Keqiang, a annoncé Pékin sur son site internet.

Combinaison mortelle

Selon les premières données de l'enquête, l'explosion est survenue dans un atelier de polissage d'enjoliveurs. Elle aurait été provoquée par la combinaison de la poussière produite par le polissage et des très hautes températures, ou même des flammes, utilisées pour l'opération, a expliqué le ministère de la Sécurité publique sur son compte de microblog.

Au moment de l'explosion, plus de 200 ouvriers étaient dans l'usine, et 40 sont morts sur le coup, a déclaré CCTV. Des photos publiées en ligne montrent notamment un corps calciné emporté sur un brancard, et des personnes aux habits brûlés assises à même le sol à l'extérieur d'un complexe industriel laissant échapper une épaisse fumée noire.

Site méconnaissable

"Le site est sens dessus dessous, méconnaissable", a écrit un témoin de la scène sur Sina Weibo, un équivalent chinois de Twitter. Selon CCTV, quarante personnes ont été tuées sur place par l'explosion, et plus de 20 autres sont mortes ensuite à l'hôpital.

Les accidents industriels arrivent régulièrement en Chine, où les standards de sécurité sont relativement bas.

La province du Jiansu, proche du principal port de Chine, compte de nombreuses usines travaillant pour des sociétés chinoises et étrangères et fabriquant des produits destinés à l'exportation.