3000 cochons abattus en Côte d'Ivoire

3000 cochons ont été abattus en Côte d'Ivoire lundi, pour cause de peste porcine.

15 sept. 2014, 20:07
Un petit cochon est passé proche de la catastrophe vendredi matin.

Les autorités ivoiriennes ont entrepris l'abattage de 3000 porcs dans la ville portuaire de San Pedro, à 300 km à l'ouest d'Abidjan, a-t-on appris lundi de source officielle. Elles y ont détecté un foyer de peste porcine africaine, une maladie qui ne représente pas un danger pour les humains.

Quelque 1750 cochons sont par ailleurs morts de cette épizootie entre son début en juin en Côte d'Ivoire et la fin du mois d'août, a déclaré Mamadou Ouattara, haut responsable du ministère des Ressources animales et halieutiques.

"La plupart des animaux à abattre, dans un rayon de dix kilomètres, ne sont pas contaminés, mais il s'agit d'une opération pour éviter l'expansion de la maladie", a expliqué ce vétérinaire. Il a ajouté que l'abattage, démarré il y a une semaine, serait "systématique".

Bateau lituanien

Le déclenchement de l'épizootie serait lié à l'accostage, il y a quelques mois, d'un bateau lituanien à San Pedro, le deuxième port de Côte d'Ivoire. "Le reste des aliments à bord de ce navire a été administré aux animaux" ivoiriens, a observé M. Ouattara.

Des milliers de porcs ont été abattus cet été en Lituanie du fait de la confirmation de cas de peste porcine africaine dans une ferme géante d'élevage. Il n'existe pas de vaccin contre cette maladie virale très contagieuse, selon M. Ouattara.

La Côte d'Ivoire avait enregistré en 1996 sa première épizootie de peste porcine, qui avait tué plus de 100'000 porcs. Les autorités avaient alors dû investir 1,8 milliards de FCFA (environ 3,3 millions de francs) pour résoudre le problème.