2014 l'année la plus chaude jamais enregistrée?

L'année 2014 est en passe de devenir l'année la plus chaude jamais enregistrée. La température moyenne de l'air à la surface du globe pour la période janvier-octobre a dépassé de quelque 0,57 degré la moyenne calculée pour la période de référence 1961-1990.

03 déc. 2014, 16:03
This undated handout photo provided by NOAA shows Arctic ice. Federal officials say the Arctic region has changed dramatically in the past five years, for the worse. It's melting at a near record pace, and it's darkening and absorbing too much of the sun's heat. A new report card from the NOAA rates the polar region with blazing red stop lights on three of five categories and yellow cautions for the other two. Overall, these are not good grades, but it doesn't mean the Arctic is doomed and it will still freeze in the winter, said report co-editor Jackie Richter-Menge. (AP Photo/NOAA)

Si les mois de novembre et décembre confirment la tendance observée jusqu'en octobre, 2014 sera l'année la plus chaude jamais observée, a affirmé mercredi l'Organisation météorologique mondiale (OMM). Elle précédera les années 2010, 2005 et 1998, ce qui confirme la tendance générale au réchauffement.

2014 est en passe de devenir l'une des années les plus chaudes, voire la plus chaude, jamais enregistrée. Les températures de surface de la mer ont atteint des valeurs record. Ces valeurs resteront très probablement supérieures à la normale jusqu'à la fin de l'année, a expliqué l'agence de l'ONU.

Ces températures océaniques élevées à l'échelle du globe ont contribué, avec d'autres facteurs, à engendrer des précipitations et des inondations d'une ampleur exceptionnelle dans de nombreux pays et des sécheresses extrêmes dans d'autres.

"D'après les données provisoires dont on dispose pour 2014, le XXIe siècle compte déjà 14 des 15 années les plus chaudes jamais observées", a déclaré le secrétaire général de l'OMM Michel Jarraud. "Le réchauffement du climat ne marque aucune pause", a-t-il ajouté lors d'une conférence de presse à Genève à l'occasion de la réunion sur le climat qui s'est ouverte lundi à Lima (Pérou).

Selon la déclaration provisoire de l'OMM sur l'état du climat mondial en 2014, la température moyenne de l'air à la surface du globe (terres émergées et océans confondus) pour la période janvier-octobre a dépassé de quelque 0,57 degré la moyenne calculée pour la période de référence 1961-1990, qui est de 14 degrés. Elle a dépassé de 0,09 degré la moyenne des dix dernières années (2004-2013).