12 ans de prison pour avoir transmis le sida

L'homme a volontairement transmis le sida à une partenaire et exposé cinq autres au risque de contamination. Il a déjà été condamné à six ans de prison en 2005 pour des faits similaires.
07 août 2015, 14:17
12 ans de prison pour avoir contaminé une partenaire et exposé cinq autres au virus du sida.

Un homme de 40 ans a été condamné jeudi en France à 12 ans de prison pour avoir sciemment transmis le virus du sida à une femme et exposé cinq autres femmes au risque de contamination. Ce récidiviste avait écopé en 2005, pour des faits similaires, de six ans d'emprisonnement.

"J'ai pas menti. J'ai pas dit la vérité, c'est tout", s'était défendu mercredi l'accusé, les traits émaciés, exprimant toutefois de profonds regrets. "Si l'on veut maximiser ses chances (de contamination), c'est un rapport sexuel avec éjaculation", a-t-il aussi ajouté, en rejetant toute préméditation et en soulignant qu'avec la plupart des femmes, il se retirait avant.

C'est un homme "théâtral, comédien", "charmeur, séducteur", mais qui possède "deux personnalités", le "tendre" et le personnage "abject, qui parle de manière dure", l'a dépeint jeudi l'avocate générale (ministère public), Martine Assonion. Il "est en chasse" et voulait "continuer son oeuvre destructrice", a-t-elle asséné, revenant sur ses aventures sexuelles entre 2008 et 2011, à sa sortie de prison.

"Le sida, c'est le cumul de trois grands tabous: le sexe, le sang, la mort", a rétorqué l'accusé, pour tenter d'expliquer son incapacité à avouer sa séropositivité à ses partenaires.

La femme de 43 ans, contaminée par l'accusé, a longuement raconté lors du procès comment elle était tombée sous son "influence"; comment des soupçons sur la fidélité de son partenaire l'avait amenée à découvrir sur internet son ancienne condamnation; comment il l'avait convaincue de rester avec lui, d'avoir de nouveau des rapports protégés puis non protégés; comment, enfin, elle avait été contaminée et avait, malgré tout, continué à vivre avec lui.