L'athlétisme russe compte sur les naturalisations de sportifs noirs pour retrouver les sommets

Et si l'avenir de l'athlétisme russe passait pas la naturalisation de champions noirs? C'est le credo, plutôt surprenant, avancé par le président de la Fédération, déçu par les récents résultats obtenus aux Championnats d'Europe de Zurich.

10 sept. 2014, 13:56
A l'image de la Suisse qui a récemment naturalisé Tadesse Abraham, la Russie compte sur les athlètes de couleur pour relancer son athlétisme.

Le président de la Fédération russe, Valentin Balakhnichev, a appelé à la naturalisation d'athlètes noirs afin que la Russie puisse retrouver sa position dominante dans ce sport. "Les résultats des récents championnats d'Europe à Zurich, dominés par la Grande-Bretagne et la France, ne nous laissent plus d'autre choix", a déclaré Balakhnichev, cité par le quotidien Novye Izvestia.

"Les athlètes noirs, qui constituent l'ossature de l'équipe de Grande-Bretagne, ont apporté à ce pays 14 de leurs 23 médailles", note-t-il. "Pendant ce temps, nous ne faisons quasiment rien pour attirer de jeunes talents noirs dans notre équipe afin de préserver notre position dominante dans ce sport, en Europe et dans le monde", a-t-il poursuivi. "Pire, j'ai été sans cesse la cible de critiques pour mes efforts dans ce sens."

Aux championnats d'Europe de Zurich, la Russie a terminé 4e au tableau des médailles avec 22 médailles dont seulement trois en or.