Réservé aux abonnés

Jeux Olympiques: quelle place pour le sport face au jusqu’au-boutisme du CIO et des organisateurs?

Ni la crise sanitaire, ni les protestations des Japonais n’ont infléchi la volonté du CIO et des organisateurs quant à l’organisation des Jeux. Ce jusqu’au-boutisme fait plus parler que les ambitions sportives pour l’instant.

20 juil. 2021, 05:30
Le COVID et les contrôles de sécurité sanitaires, comme ici sur l'un des aéroports de Tokyo, font davantage l'actualité que la dimension sportive des Jeux pour l'instant.

Contre vents et marées. Le Comité international olympique (CIO) et le comité d’organisation sur place ont tout fait pour que les Jeux de Tokyo ne tombent pas à l’eau. Le battage médiatique autour de la tenue, ou non, des olympiades a plus fait parler que les sélections. Les conditions sur place ont davantage trusté les unes des journaux et des sites internet que l’engouement des athlètes. Fichage, traçage, certains parlent même d’hôtels transformés en prison, comme le relevaient Nathalie B...