Hussein "le Pharaon" sur le toit de l'Europe à domicile

Kariem Hussein est devenu champion d'Europe du 400m haies vendredi à Zurich, dans une ambiance digne des plus grandes années au Letzigrund. Le Thurgovien a réussi une course fantastique de maîtrise pour signer, le jour J, à l'heure H, et sous la pluie, le meilleur chrono de sa carrière (48''96). C'est la cinquième médaille d'or suisse dans l'histoire de ces joutes continentales, en 80 ans.

15 août 2014, 21:59
Kariem Hussein a fait vibrer le ''Letzi''.

L'athlétisme suisse sur piste n'avait plus été à pareille fête depuis 2002, année de la médaille d'argent d'André Bucher sur 800m à Munich. Entre deux, il y a eu l'argent de Viktor Röthlin sur marathon en 2006 et son titre en 2010, mais rien sur la piste.

Kariem Hussein inaugure son palmarès de la plus belle des manières, dans son stade, en ayant réussi le tour de force de remporter ses trois courses disputées en quatre jours: sa série, sa demi-finale et donc la finale. En montant en puissance à chaque tour. Il y a quelques semaines encore, Hussein (25 ans), ancien footballeur venu à l'athlétisme sur le tard, à l'âge de 20 ans, n'était connu que de quelques initiés, et encore.

La médaille d'argent revient à l'Estonien Räsmus Magi (49''06), qui précédait Hussein d'une demi-seconde dans les bilans mondiaux avant cette soirée magique, et le bronze au Russe Denis Kudryavtsev (49''16).

Kariem Hussein:

"Je suis complètement vidé ! J'ai essayé de courir tout en contrôle, de rester patient et concentré. J'ai senti la foule me soutenir. Mais je n'ai pas vraiment eu le temps de penser à ce qui m'arrivait. Je suis d'abord resté fixé sur la ligne d'arrivée, le chrono... C'est drôle, étrange, je n'arrive pas à laisser exploser mes émotions. Je pourrais crier, mais non. Je pense que toutes mes émotions sont ressorties pendant l'effort. Là, je suis vraiment vidé !"