Quarante noyés en Suisse en 2011

En 2011, 40 personnes se sont noyées en Suisse, contre 43 l'année précédente, a communiqué ce mercredi la Société suisse de sauvetage (SSS).
18 juin 2012, 17:11
L'inattention peut coûter une vie.

Parmi les 40 noyés, 25 étaient des hommes, 11 des femmes et 4 des enfants. Dix-huit sont décédés dans des lacs, 18 autres dans des  rivières, 3 en plongée et une personne dans une piscine privée. Une  majorité de ces drames ont eu lieu dans le canton de Zurich (11), suivi du canton de Berne (10), puis de St-Gall et du Tessin (3 dans chacun d'eux).

Environ 90% des noyades chez les enfants pourraient être évitées si ceux-ci étaient mieux surveillés, explique la SSS. Avec le film  «Noyade silencieuse» sur son site internet, elle recommande une meilleure vigilance envers les enfants à proximité d'un plan d'eau.

La SSS rappelle les six règles élémentaires de la baignade: ne  jamais sauter à l'eau en ayant trop chaud. Les enfants ne doivent pas être laissés dans l'eau sans surveillance. Les matelas pneumatiques et autres aides de natation n'offrent aucune sécurité en eau profonde.

De même, il ne faut jamais aller dans l'eau avec l'estomac plein  ou complètement vide, mais attendre au moins deux heures après un repas copieux. L'alcool et les drogues doivent être également évités. Il ne faut pas se baigner dans des eaux inconnues et ne jamais parcourir seul une longue distance à la nage.

Un adolescent de 16 ans se noie dans le lac de Zurich

Un écolier de 16 ans s'est noyé lundi en début d'après-midi dans le lac de Zurich à Wädenswil (ZH). Le malheureux a coulé à environ 50 mètres de la rive. Les plongeurs de la police du  lac l'ont retrouvé à 19m de profondeur.

Le garçon se trouvait près d'une bouée lorsqu'il a coulé. Un autre écolier a alors crié à l'aide et prévenu que son camarade se  noyait, a indiqué la police cantonale zurichoise.

Un maître nageur est monté sur une barque et a ramé jusque vers  la bouée. Il a plongé pour essayer de repêcher le garçon. Ce sont  finalement les plongeurs de la police du lac qui l'ont retrouvé et  remonté à la surface.

Le garçon était en vie, mais dans un état critique. Il a été héliporté à l'hôpital où il est décédé. La cause de la noyade n'est  pas encore connues.