Un simple T-shirt vous permettra de recharger votre téléphone portable bientôt

Des chercheurs de l'Université de Caroline du Sud ont mis au point des micro-fibres qui se comportent tel un transistor. Elles font office de chargeur pour appareils électroniques et sont si souples qu'elles peuvent être intégrée à un vêtement.

16 juil. 2012, 14:57
Xiadong Li, professeur en génie mécanique à l'Université de Caroline du Sud a développé des cellules flexibles permettant de stocker l'énergie et la décharger dans n'importe quel support électronique.

Comme pour nous tous, votre téléphone portable ne quitte jamais votre poche. Excepté, bien sûr, pour être porté à votre oreille, ou devant vos yeux afin de consulter votre site préféré. Ou tout simplement pour être rechargé. Las, cette dernière opération doit attendre et peut s’avérer bien embarrassante lorsque vous vous trouvez loin de toute source de courant électrique. 

Des chercheurs de l’Université de Caroline du Sud (USA) ont peut-être trouvé une parade à votre tracas. Xiadong Li, professeur en génie mécanique et son post-doctorant Lihong Bao, ont développé des cellules flexibles permettant de stocker l’énergie et la décharger, à l’instar d’un transistor dont  tous nos appareils électroniques regorgent.

Celles-ci, pas plus épaisses qu’un nanomètre – un millionième de millimètre – permettraient ainsi de stocker de l’énergie sur des supports aussi souples que fins. Un simple T-shirt pavé de telles cellules pourrait alors recharger n’importe quel appareil, n’importe où !

Pour leur expérience, les deux chercheurs ont en effet choisi un T-shirt standard dans une grande  surface locale. Ils l’ont ensuite trempé dans une solution au fluor avant de le sécher et le « cuire » à haute température dans un environnement exempt d’oxygène.

Bien que les fibres du tissu soient converties de  cellulose en carbone par la haute température, le matériau reste pourtant parfaitement souple.

Et de surcroit, en cousant ensuite les fibres individuelles du tissu « carbonisé » avec des micro-brins d’oxyde de manganèse d’un nanomètre de diamètre, les deux scientifiques ont produit un matériau aux propriétés étonnante parfaitement similaire à celles d’un transistor.

« Ce produit est une sorte de super-transistor, très stable » s’est félicité le professeur Li dans l’article publié dans  « Advanced Materials Journal ».

Car les chercheurs ont constaté qu'outre la souplesse conservée, la diminution de son potentiel de charges-recharges est de moins de 5%, en dépit des milliers de cycles effectués sur ce matériau lors des essais. « En empilant ces super-transistors, nous devrions être capables de charger n’importe quel appareil électronique n’importe où» prédit le professeur Li. «Un jour viendra où notre T-shirt en coton fera bien plus que simplement nous vêtir.  En tant que stockeur souple d’énergie, il permettra aussi de charger votre téléphone portable ou votre ipad ».