Migros a réalisé un chiffre d'affaires en baisse l'an dernier

Confronté à un environnement difficile, Migros a vu ses ventes fléchir l'an passé.

16 janv. 2012, 16:30
102825175

Alors que le chiffre d'affaires du groupe a diminué de 0,9% à 24,82 milliards de francs, celui du seul commerce de détail s'est érodé de 0,7% à 21,05 milliards. Le repli illustre aussi une baisse moyenne des prix de 2,8%.

Compte tenu de ces réductions de prix, le chiffre d'affaires réel dans le commerce de détail s'est accru de 2,1% au regard de 2010, a indiqué lundi le numéro un suisse du commerce de détail. A titre de comparaison, son dauphin Coop a dévoilé il y a deux semaines des ventes dans cette activité de 18,4 milliards de francs, aussi en baisse de 0,9%.

Si Migros conserve son rang de premier distributeur suisse, le groupe Coop dépasse désormais en termes de chiffre d'affaires celui constitué autour de Migros, à la faveur de l'acquisition du spécialiste du commerce de gros TransGourmet. Les ventes globales de l'entreprise bâloise ont ainsi bondi de 38,9% à 27,8 milliards de francs.

Pilier des activités de Migros dans le commerce de détail, les dix coopératives ont dégagé des ventes de 14,46 milliards de francs, un montant inférieur de 3,4% à celui affiché en 2010. Dans ce segment, les prix ont diminué en moyenne de 3,9% sur l'ensemble de l'assortiment.

Légumes et fruits moins chers

Au total, les coopératives ont réduit les prix de plus de 6250 articles, à hauteur de 600 millions de francs. Les réductions les plus importantes ont concerné les fruits et légumes (-9,8%). En termes réels, les entités régionales du géant orange ont ainsi vu leur chiffre d'affaires s'étoffer de 0,5%.

Migros met en exergue un contexte difficile pour le commerce de détail, notamment au vu d'une vive compétition et du tourisme d'achat lié à l'appréciation du franc. Les supermarchés et hypermarchés ont néanmoins bénéficié d'une fréquentation accrue (+0,2%), alors que le volume de marchandises écoulé a lui aussi progressé.

A fin 2011, le réseau de Migros comptait au total 623 emplacements, 13 de plus qu'en 2010. La hausse reflète pour l'essentiel l'ouverture de magasins spéciaux et de points de ventes de plus petite taille (magasins M).

Migros a observé une évolution favorable des produits offrant une plus-value sous l'angle du développement. Les articles bio ont continué d'afficher une croissance supérieure à la moyenne, leurs ventes s'étoffant de 7% à 435 millions de francs.

Denner stagne

Deuxième acteur de poids du groupe Migros dans le commerce de détail, Denner a pu rééditer la performance de 2010, malgré un concurrence toujours âpre. Les ventes du discounter se sont ainsi maintenues à 2,78 milliards de francs.

Autre unité importante, le fournisseur de carburants Migrol a continué de bénéficier des prix élevés des matières premières fossiles. Malgré la fermeture de 21 stations-services, le chiffre d'affaires s'est accru de 3,7% à 1,77 milliard de francs. Au total, 14 points de vente Migrolino, attenants à des stations-services ou situés dans des gares, ont été ouverts, portant leur effectif à 174.

La chaîne de grands magasins Globus a pour sa part dégagé un chiffre d'affaires de 788 millions de francs, en repli de 3,7%. En dépit de la baisse, l'enseigne a gagné des parts de marché, affirme Migros.

Le spécialiste de l'aménagement intérieur Depot, présent aussi en Allemagne et en Autriche, a affiché la plus forte croissance, son chiffre d'affaires bondissant de 21,4% à 261 millions de francs. Actif dans les fournitures de bureau, le groupe Office World, a vu ses ventes s'envoler de 20% à 156 millions.

Difficultés pour Ex-Libris

En revanche, les librairies et disquaires Ex-Libris ont souffert, leur chiffre d'affaires chutant de 12% à 168 millions de francs. Celui de la chaîne d'ameublement Interio s'est aussi contracté de 5,4% à 243 millions. Comme déjà annoncé, le supermarché en ligne LeShop.ch a vu ses ventes refluer de 1,3% à 149 millions.

Hors commerce de détail, l'industrie Migros, avec notamment le fabricant de chocolat Frey, a réalisé un chiffre d'affaires de 5,34 milliards de francs, 0,4% de plus qu'en 2010. Les ventes du voyagiste Hotelplan ont elles chuté de 6,6% à 1,39 milliard, alors que la Banque Migros doit présenter mardi un résultat "brillant".