Manque de neige et franc fort: les nuitées hôtelières ont reculé en janvier

Les nuitées hôtelières ont assez fortement reculé en janvier. Les régions de montagne ont souffert davantage, en raison d'un manque d'enneigement en ce début d'année.

07 mars 2016, 09:57
Le recul des nuitées est plus marqué auprès de la clientèle étrangère.

L'hôtellerie suisse a connu un mauvais mois de janvier, en raison d'un enneigement peu favorable. Les nuitées ont chuté de 6,8% par rapport au mois correspondant de 2015, à 2,6 millions d'unités. Le recul est plus prononcé auprès de la clientèle étrangère (-8,4%).

Les visiteurs étrangers ont ainsi consommé 120'000 nuitées de moins qu'en janvier 2015, pour un total de 1,3 million d'unités, a indiqué lundi l'Office fédéral de la statistique (OFS). Du côté des hôtes indigènes, le nombre de nuitées a diminué de 5,2%, ou 69'000 unités, à 1,3 million, précise le communiqué.

L'OFS explique la forte baisse enregistrée lors du premier mois de l'année prioritairement par les mauvaises conditions d'enneigement, dans un environnement macroéconomique toujours marqué par l'impact négatif du franc fort. Les touristes allemands ont par exemple apporté un nombre de nuitées en chute de 14,6%.

Au niveau des régions touristiques, dix régions sur quatorze subissent des reculs de nuitées par rapport au mois de janvier de l'an dernier. Les régions de montagne présentent les replis les plus prononcés, le canton des Grisons affichant la contraction la plus importante (-16,3%).