Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Les Pays-Bas disposent d'atouts pour attirer les multinationales

Le pays de la tulipe est aussi devenu un passage obligé pour les nombreuses entreprises étrangères en quête d'optimisation fiscale.

14 févr. 2013, 00:01
data_art_1384379.jpg

A deux pas de l'aéroport international d'Amsterdam, le centre d'affaires Schiphol héberge de nombreuses entreprises étrangères: Thalès Inc, Thalès international Africa holding, Da none, ST Microelectronics, CGG Veritas.... S'il existe bien des bureaux avec de vraies équipes derrière les hautes parois vitrées, l'immeuble regroupe à l'entrée dans un recoin plus de 200 boîtes à lettres, dont certains ne sont que de simples holdings financiers, sans activité économique. Car si les Pays-Bas disposent d'indéniables atouts pour attirer les investissements étrangers - centre commercial et logistique, premier port d'Europe à Rotterdam, personnel bien formé - le pays est aussi devenu un passage obligé pour les multinationales en quête d'optimisation fiscale.

"Le sandwich hollandais"

La technique, très prisée des groupes américains, est baptisée "le sandwich hollandais". Elle permet de limiter les profits imposables grâce à des conventions fiscales avantageuses et grâce à une fiscalité allégée sur les "royalties" tirées de la propriété intellectuelle....

Votre publicité ici avec IMPACT_medias