Réservé aux abonnés

Encore trop de vaches gestantes à l’abattoir? Une ONG et une parlementaire veulent en savoir plus

L’abattage de femelles en cours de gestation devrait être évité. En pratique, ce n’est toujours pas le cas. La conseillère nationale Valentine Python a déposé une interpellation mardi.

08 juin 2022, 00:01
/ Màj. le 08 juin 2022 à 07:11
Une vache allaitante et son veau sur un alpage grison.

Pas d’abattage de vache en gestation: avec le fait d’avoir un petit nom et de pouvoir prendre l’air, cette promesse est l’une des dix exigences de base promises sur son site par Swissmilk, vitrine de la Fédération des producteurs suisses de lait (PSL). Pourtant, selon les défenseurs des animaux, le nombre de vaches gestantes abattues serait encore trop élevé. Une inquiétude qui a poussé la conseillère nationale Valentine Python à déposer une interpellation hier sous l’intitulé «Quel...