Réservé aux abonnés

Le PDCVr entre dans la course aux fédérales avec ses deux chefs et toute une série d’imprévus

Le président et la vice-présidente des démocrates-chrétiens du Valais romand sont tous deux candidats aux fédérales. Du jamais vu dans la famille C, comme la série d’imprévus auxquels le parti a dû faire face depuis des mois. Notre analyse.

25 févr. 2019, 05:30
Serge Métrailler, président du PDCVr, Marianne Maret, vice-présidente, et Benjamin Roduit, ancien vice-président et unique sortant, sont tous trois en lice pour les fédérales.

Quand les généraux s’engagent sur la ligne du front, c’est parce qu’il n’y a plus suffisamment de bons soldats pour faire barrage à l’ennemi. L’image est guerrière. L’ambiance au sein du PDCVr un peu aussi, à quelques mois de la lutte qui doit porter la représentation valaisanne à Berne et parmi laquelle le PDC espère conserver ses quatre sièges au National et ses deux fauteuils aux Etats.

Les présidents candidats

Alors le PDCVr envoie du lourd. Serge Métrailler, pr...