Réservé aux abonnés

Votation sur l’aide aux médias: pas de dividendes subventionnés

L’aide aux médias, soumise au peuple en février, interdit les rétributions aux éditeurs de journaux.
13 janv. 2022, 07:25 / Màj. il y a 6 jours
L’interdiction de verser un dividende applicable à une entreprise bénéficiant de soutiens publics est une pratique courante en Suisse. Les chemins de fer privés, même cotés en Bourse, sont soumis à cette règle.

L’aide aux médias, si elle est acceptée par le peuple le 13 février, finira-t-elle dans la poche de richissimes éditeurs? Telle est l’affirmation posée par les opposants au paquet de mesures votées par les Chambres et combattue par référendum.

Ces derniers affirment dans leur argumentaire que «l’argent du contribuable ne doit pas profiter à des millionnaires, milliardaires et actionnaires» (zurichois, dans la version romande). Et de préciser: «Les entreprises cotées en Bourse telles ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois