Réservé aux abonnés

Une majorité de banques suisses juge néfaste le programme américain

FRAUDE FISCALE

10 janv. 2014, 00:01
data_art_2050408.jpg

Une majorité de banques en Suisse juge néfaste la voie choisie pour régler le différend le fiscal avec les Etats-Unis. Sur les 120 établissements interrogés pour le "Baromètre des banques EY 2014", ils sont 73% à juger le programme américain clairement préjudiciable à la place financière helvétique. Selon cette enquête menée par le cabinet d'audit et conseil Ernst & Young (EY) Suisse et publiée hier, les banques considèrent que la conséquence la plus grave du programme de régularisation américain ne réside pas dans d'éventuelles pertes, mais plutôt dans les coûts liés au traitement et à la...