Un Suisse à la tête de la compagnie aérienne emirati Etihad Airways

La compagnie aérienne Etihad Airways sera dirigée par un Suisse. Peter Baumgartner est actuellement responsable des opérations commerciales du groupe national des Emirats arabes unis.

09 mai 2016, 15:54
Peter Baumgartner est le nouvel homme fort de la compagnie aérienne emirati.

Le changement de patron pour la compagnie aérienne établie à Abou-Dhabi intervient dans le cadre du remodelage des structures de direction du groupe de transport aérien, a annoncé ce dernier dimanche. Etihad Airways explique les modifications par sa forte croissance ces dernières années, notamment via l'acquisition de nombreuses participations minoritaires dans d'autres transporteurs.

Agé de 46 ans, M. Baumgartner a entamé sa carrière dans le transport aérien en 1998 au sein de la défunte Swissair, puis chez Swiss. Le futur directeur général d'Etihad Airways a rejoint la compagnie aérienne émiratie en 2005.

L'an passé, Etihad Airways a transporté 17,6 millions de passagers, près de 20% de plus qu'en 2014. La compagnie des Emirats arabes unis fondée en 2003 a ainsi pour la première fois de sa courte histoire dépassé Swiss, le transporteur helvétique contrôlé par le géant allemand Lufthansa ayant lui accueilli 16,3 millions de voyageurs dans ses appareils.

Concurrence déloyale?

Etihad Airways, qui contrôle depuis 2013 le tiers des parts de la compagnie aérienne tessinoise Darwin Airline, laquelle a pris le nom de Etihad Regional, a dégagé l'an dernier un bénéfice de 103 millions de dollars (quelque 99 millions de francs). Le transporteur du Golfe détient également 30% de Air Berlin ainsi que d'autres participations minoritaires dans Aer Lingus, Air Serbia, Air Seychelles, Jet Airways et Virigin Australia.

 

Face à ce nouveau concurrent arabe, venu s'ajouter à Emirates et Qatar Airways, plusieurs compagnies aériennes américaines et européennes ont accusé ces dernières années Etihad Airways de bénéficier de diverses aides de l'Etat émirati, lesquelles faussent la concurrence. Des affirmations que Etihad a contestées.