Réservé aux abonnés

Taïwan redoute la mise sous tutelle de Pékin

Les étudiants taïwanais bloquent l'accord avec la Chine. Taïpeh cultive sa différence en misant sur le high-tech et l'innovation.

20 nov. 2014, 00:01
data_art_2762603.jpg

Longtemps championne des "dragons" économiques asiatiques, Taïwan sent le souffle de la Chine sur sa nuque. Séparée de la République populaire par le détroit de Formose et soixante-cinq ans d'histoire, "l'île rebelle" continue de cultiver le statu quo politique, jouissant de libertés et d'un système démocratique inimaginables à Pékin.

Taïpeh cultive aussi sa différence en matière économique, misant sur le high-tech et l'innovation. Cependant, Pékin tient entre ses mains la prospérité et l'avenir économique de Taïwan, très dépendant du continent.

Malgré ses 3,8 % de croissance au troisième trim...