Réservé aux abonnés

Rome veut un budget contre les fraudeurs

Si le budget 2020 n’est pas bouclé, Giuseppe Conte a obtenu un accord sur la lutte contre ce fléau.Si le budget 2020 n’est pas bouclé, Giuseppe Conte a obtenu un accord sur la lutte contre ce fléau.

25 oct. 2019, 00:01
Italian Premier Giuseppe Conte sits before testifying behind closed doors to COPASIR (Italian parliamentary intelligence committee) about a meeting between United States Attorney General William Barr and Italian intelligence, in Rome, Wednesday, Oct. 23, 2019. Media reports have indicated that Conte authorized the contacts -- one in August and one in September -- in violation of protocol. (Angelo Carconi/ANSA via AP) Italy US Intellligence

La nouvelle alliance à trois entre le Parti démocrate, le Mouvement 5 étoiles et, dorénavant, Italia Viva de Matteo Renzi a tout autant de difficultés à se mettre d’accord sur le budget 2020 que l’alliance de la Ligue et du M5S, il y a un an. En particulier sur un sujet politiquement très clivant, et dont le premier ministre Giuseppe Conte a voulu faire son marqueur politique: la lutte contre l’évasion fiscale. Si le budget 2020 n’est pas encore bouclé, les alliés ont fini par trouver un accord de principe sur un ensemble de mesures contre la fraude.

Dans le document de cadrage envoyé à l’Europ...