Redevance radio-tv: Billag menacée de fermeture, 250 employés concernés

L'avenir de la société Billag est incertain. Après l'annonce officielle qu'elle sera remplacée par Serafe pour percevoir la redevance radio-tv, 250 employés sont menacés.

10 mars 2017, 12:57
/ Màj. le 10 mars 2017 à 13:00
Billag envoie chaque année près de 4,5 millions de factures.

Billag est menacée de fermeture après la perte de son mandat d'encaissement de la redevance radio-télévision. Environ 250 collaborateurs sont concernés. Cette redevance finance plus de 90% des recettes de l'entreprise.

Il est trop tôt pour se prononcer sur l'avenir de l'entreprise, mais une fermeture est possible, a déclaré à l'ats le porte-parole de Billag Dominik Müller. Trouver des nouveaux clients ne sera pas tâche facile, le marché de recouvrement est saturé, a-t-il poursuivi.

Pour l'heure, Billag assure qu'il terminera le contrat avec professionnalisme jusqu'à fin 2018. Billag, qui avait postulé à sa propre succession lors de l'appel d'offres, est toutefois déçu. Cette décision concerne quelque 250 collaborateurs bilingues et qualifiés. De plus, l'entreprise a été informée deux heures avant l'annonce officielle.

La filiale de Swisscom, sise à Fribourg, prélève depuis 1998, la redevance radio-TV sur mandat de la Confédération. Selon son site internet, Billag envoie chaque année près de 4,5 millions de factures. Ce qui représente un volume d'encaissement de plus de 1,3 milliard de francs.