Réservé aux abonnés

Prix de l’alu en hausse, le client va trinquer

Celui qui paiera les taxes douanières sur l’aluminium de Donald Trump, ce sera l’automobiliste américain.Celui qui paiera les taxes douanières sur l’aluminium de Donald Trump, ce sera l’automobiliste américain.
06 mars 2018, 00:01
epa06574348 A factory worker pours molten iron at Backwell IXL in Geelong in Geelong, Australia, 30 April 2014. Media reports on 02 March 2018 state the European Union would plan to retaliate should USA go ahead with their plans to impose national tariffs on steel and aluminium imports from around the globe, as announced by US President Donald Trump on 01 March 2018. The announcement sent stocks around the globe lower, amid fears of a possible trade war between USA, China and the EU. Other nations affected could be Australia, Mexico, Brazil and South Korea.  EPA/JULIAN SMITH AUSTRALIA AND NEW ZEALAND OUT AUSTRALIA EU USA ECONOMY STEEL TARIFFS

Ils vont faire un sourire un peu moins large que prévu, les grands exposants de voitures américaines sur les stands du Salon de l’auto, qui s’ouvre jeudi, à Palexpo, à Genève. Donald Trump vient de leur faire une vilaine surprise. Le président, qui veut «rendre sa grandeur à l’Amérique» en donnant une impulsion nouvelle à ses fonderies d’acier et d’aluminium, va surtout renchérir le prix de ces produits essentiels.

Il a annoncé, la semaine dernière, l’introduction de taxes d’importation de respectivement 25% et 10% sur ces deux matières. Conséquence attendue? «Les constructeurs américains vont ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois