Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Les défaillances de l'UBS dans le collimateur des surveillants

27 nov. 2012, 00:01
data_art_1232221.jpg

L'Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers reproche à la grande banque suisse des lacunes de contrôle sur les transactions.

La Finma reproche des responsabilités peu claires et des contrôles lacunaires à UBS. Selon le rapport publié hier, ces défaillances expliquent pourquoi la banque suisse n'a pas mis au jour plus tôt les transactions frauduleuses de Kweku Adoboli.

Les supérieurs de l'ex-trader n'ont pas suffisamment pris en compte les devoirs et responsabilités qui étaient les leurs dans la surveillance des opérations douteuses, précise le document. En réalité, le supérieur direct du trader travaillait à New York depuis avril 2011.

La transmission des fonctions de surveillance n'était pas réglée de manière explicite, relève de ce fait l'Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (Finma).

Trader félicité

Entre juin et juillet 2011, Kweku Adoboli aurait au moins à quatre reprises manifestement dépassé ses limites de courtage. Dans un cas il aurait même...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias