Réservé aux abonnés

L’économie du «selfie» se développe sur les mobiles

07 juin 2016, 23:12
/ Màj. le 08 juin 2016 à 00:01
FILE - In this Aug. 2, 2015, file photo, tourists Joseph Lin, Ning Chao, center, and Linda Wang, left, pose for a selfie along the south rim at Grand Canyon National Park, Ariz. The throngs of tourists have been showing up in big numbers at other national parks, including Yellowstone in Wyoming, Yosemite in California and Zion in Utah, driven by good weather, cheap gas and marketing campaigns ahead of next year's National Park Service centennial. (Emery Cowan/Arizona Daily Sun via AP) MANDATORY CREDIT National Parks Visitation

LUCIE RONFAUT

On le dit vain, obsessionnel ou inutile. Le selfie est pourtant pris très au sérieux par les entreprises du web et des nouvelles technologies. Certaines en font même la pierre angulaire de leur modèle économique. Snapchat, l’application de photos et de vidéos éphémères, a investi plusieurs dizaines de millions de dollars rien que pour améliorer les autoportraits de ses utilisateurs. Elle a récemment racheté en secret la start-up Seene, spécialiste de la modélisation 3D de photos et des visages.

Les selfies en ligne sont vieux comme le web. Leur popularité a néanmoins explosé grâce ...