Réservé aux abonnés

Le PDG d’Alstom ne voit «pas d’issue structurelle» pour Belfort

France

27 sept. 2016, 23:30
/ Màj. le 28 sept. 2016 à 00:01
Alstom employers stage a protest in front of its headquarters in St Ouen, north of Paris, asking not to close a plant in Belfort, eastern France, which employs 400 people, Tuesday, Sept. 27, 2016. Alstom's situation is considered by many French politicians as symbolic of France's difficulty of keeping a strong industry at home. (AP Photo/Christophe Ena) France Alstom

Le constructeur ferroviaire Alstom ne voit «pas d’issue structurelle» pour le site de Belfort, en raison d’une pénurie de commandes publiques, a expliqué hier Henri Poupart-Lafarge. Le directeur général du groupe était auditionné par la commission des affaires économiques de l’Assemblée nationale. «Je ne sais pas aujourd’hui quelle sera la nature du plan qui sera mis en œuvre par le gouvernement dans les jours qui viennent», a-t-il déclaré aux députés. Mais du côté d’Alstom, «nous ne voyons pas d’issue structurelle» pour ce site, a-t-il ajouté. «Nous ne sommes pas en train de négocier avec l’E...